Investissement immobilier : réussir à investir dans l'immobilier Posts

Les maisons à vendre arborant une architecture coloniale sont rares, mais à force d’obstination vous finirez par en dénicher. Généralement les agences immobilières n’en proposent pas. Il vous faudra arpenter les rues et quasiment faire du porte-à-porte. Sur les côtes, l’architecture coloniale rappelle souvent celle utilisée dans les îles créoles alors que dans les hauts plateaux , on retrouve à peu près les mêmes constructions qu’en Indochine par exemple.

Une fois le terrain obtenu, il s’agit maintenant de construire. Il est recommandé pour un étranger de construire à Madagascar plutôt que d’acheter une maison toute faite (construction neuve ou maison ancienne), la loi étant plus favorable à l’achat d’un terrain par un étranger plutôt que celui d’une maison. La principale raison en est que Madagascar est à la recherche de capitaux, de ce fait, il est beaucoup plus rentable pour le pays d’avoir affaire à des investisseurs que des particuliers. Ces investisseurs, même locatifs, contribuent à faire fonctionner le circuit économique. En revanche, l’achat d’une résidence secondaire ou même principale par un étranger lésera à coup sûr les primo accédants malgaches, ces derniers ayant difficilement accès aux crédits immobiliers.

La copropriété existe aussi à Madagascar et elle concerne aussi bien les maisons que les appartements. En effet, de plus en plus de promoteurs vendent de luxueuses résidences construites dans une même enceinte.

Vous êtes un amoureux d’histoire qui rejette l’ethnocentrisme ? Vous avez facilement le coup de foudre pour le patrimoine architectural d’un pays, témoin de son parcours historique et culturel ? Optez pour les maisons traditionnelles malgaches, ou plutôt tananarivienne. En effet, ce type d’architecture ne se rencontre que sur les Haut-Plateaux. La maison de type coloniale étant la plus répandue sur les côtes.